Top
focus_vif_logo

BD en télé : pas gagné

BD EN TÉLÉ: PAS GAGNÉ

Une nouvelle émission BD à la télé, c’est un événement.

Kaboom! peut donc fièrement s’annoncer comme « la seule émission tv tout spécialement dédiée à la bande dessinée en Belgique », ce qui en dit beaucoup sur… le manque de visibilité du neuvième art dans le poste.

On parle ici d’une nouvelle capsule de dix minutes, diffusée une fois par mois sur La Trois (ne la ratez pas. c‘est ce vendredi) et consacrée à… un seul album — en l’occurrence le quatrième et dernier tome de la série des Long John Silver des Français […] Mathieu Lauffray et Xavier Dorison. Soit un album mainstream, neuf minutes d’interview, et il faut en attendre sept pour voir un premier crayonné.

Une fois par mois. Pour un pays qui prétend que la BD fait partie de son patrimoine culturel et historique, on admettra que c’est un peu peu. Mais cet art-là a toujours été, paradoxalement, mal traité en audiovisuel. La BD, à la télé, c’est ou couillon (« Vous connaissez les Schtroumpfs?”). ou mal fichu (Kroll a droit depuis peu à son dessin « animé » sur la Une, c’est à regretter de ne pas étre sourd), ou réduit à du publi-reportage. Kaboom!, malgré ce choix étrange de ne traiter qu’un seul sujet, s’en sort plutôt par le haut et par d’excellents visuels, n’ajoutant que de légers effets de relief ou d’animation sur des dessins qui se suffisent à eux-mêmes. N’empéche: on n’a quand même jamais fait mieux que Tac au Tac, émission qui filmait « simplement » une feuille de papier, un feutre et un dessin se faisant OK, devant le dessin, il y avait Franquin, Giraud, Jijé, Roba, Peyo, Kubert… C’était en 1971. 0 mm. | o.v.v.

26 AVRIL 2013 | FOCUSVIF

 

Comments are closed for this post.